Mercredi 14 mai 2008

Comme hier, lever sans problème avant 6h15.
Nous sommes pratiquement les premiers pour le petit déjeuner qui nous est proposé, comme hier. Mais là, j’avoue, l’omelette/bacon frit et toast au beurre salé, euh… bon, c’est pas ma tasse de… café. « Please, is it possible to have bread with honey or jam? Thank you. » Rires, car avec notre accent, toujours, l’anglais américain, c’est dur à comprendre, surtout avec les quelques souvenirs rudimentaires du lycée. Sourire du serveur, qui comprend tout de même, habitué qu’il est, à voir ces Français « difficiles » à contenter. Il faut dire que nous avons fait de grands gestes explicatifs et simultanés ! Enfin, c’est ce que nous pensons toujours.

Los Angeles – Hôtel Escada sur Wilshire Boulevard

Les valises doivent être dans le bus un quart d’heure avant le départ, car aujourd’hui nous quittons Los Angeles, LA pour les intimes (prononcez « elle ééé »). Et je crois me souvenir, qu’à 8 heures tapantes, Hervé a pu prononcer le mot magique qui permet [nous l’avons vite compris] à Pyt de prendre la route, direction Beverly Hills. Là, tout le monde connaît, non ? Mais, grosse déception, on ne verra pas les Clio, car ces VIP ne veulent plus que les bus passent devant leurs maisonnettes. Et puis, il faut dire qu’ils en avaient, justement, assez de rentrer et de sortir leurs véhicules à l’approche des bus de touristes…

Los Angeles Beverly Hills – Via Rodeo Dr

Un petit arrêt tout de même dans le quartier chic de Via Rodeo Dr et ses boutiques de luxe. En passant, nous osons entrer (mais pas tous en même temps) pour faire un petit tour dans le hall prestigieux de l’hôtel Escada sur Wilshire Boulevard où a été tourné la scène finale d’Ocean’s Eleven. Décidément, hier déjà, nous avons pu voir ses empreintes devant le Chinese Theater, aujourd’hui nous foulons le sol où il tournait avec Julia Roberts. Je veux parler de George, vous l’aviez deviné !

Santa Monica et le Pacifique

Nous reprenons maintenant le bus pour une ultime visite dans cette mégapole : Santa Monica, où l’on aperçoit la fin historique de la route 66. L’arrêt nous permet d’aller sur la plage, jusqu’au Pacifique. Il y a peu de monde, encore, très peu derollers, comme on peut le voir sur les photos. Il fait beau, mais ce matin il n’y avait que 17°C, ça n’incite pas trop à la baignade !

Santa Monica

Cette ville côtière est la plage des milliardaires de LA, mais nous n’allons pas trop nous y attarder, car il y a encore de la route à faire avant ce soir. D’abord sortir de Los Angeles et prendre la I-15 N vers Victorville pour la pause déjeuner.

Cet article a 1 commentaire

  1. juin 2013 : vu aussi cette maison avec ses jolies couleurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.