Mardi 13 mai 2008

Ce matin, nous nous levons facilement bien avant 6h30. A Nancy, il est déjà 15h30. Petit déjeuner : french toast (salé), omelette et tranches de bacon frit, café. Le départ du bus était prévu à 8h. Cette fois, nous sommes les premiers, d’autres sont en retard, pour de bon ! Allez, ils sont pardonnables, car ils ont mal dormi, leur chambre donnait sur le carrefour, près de la I-5, et du passage des trains.

Los Angeles – le quartier mexicain, el Pueblo

Le temps est agréable, beau, mais pas trop chaud. Hervé nous présente notre chauffeur, Pyt, très « classe ». Bon, c’est le moment de réviser notre anglais, avec le french accent, et de tenter de répéter après lui, son très jovial : « Good morning ! »

« Everybody », et c’est parti ! Au programme du jour : passage par le centre ville, le quartier des affaires et le quartier mexicain, el Pueblo, où se trouve la plus ancienne maison de Los Angeles. Olvera street en bordure de la prison et de l’hôtel de ville, est le site de la première colonisation officielle de la ville.

Hollywood Boulevard – Will est passé par là !

Puis le tour de ville se poursuit par la promenade sur Hollywood Boulevard avec ses quelques 1800 étoiles (je n’ai pas vérifié) et son fameux Grauman’s Chinese Theatre en forme de pagode chinoise dont le parvis recèle les non moins fameuses empreintes de stars. À l’origine, une vedette de cinéma en visite sur le chantier pose son pied dans le ciment encore frais par accident. De là est née cette tradition pour les plus grandes stars du cinéma d’immortaliser leur passage en laissant leurs empreintes de pieds et de mains dans le ciment.

Hollywood Boulevard – Chinese Theatre

Un peu plus loin, le plus récent Kodak Theatre où sont remis tous les ans les Oscars (je rappelle que theatre signifie ici cinéma).

Nous n’oublions pas, sur les conseils avisés d’Hervé, le point de vue sur la colline où se trouve le non moins fameux panneau HOLLYWOOD en lettres capitales. Il s’agissait à l’origine d’un panneau publicitaire, érigé en 1923 par des promoteurs immobiliers. Le panneau original, «Hollywoodland», qui était laissé à l’abandon, a été restauré et a perdu à cette occasion ses quatre dernières lettres. Les lettres, hautes de 15 m et larges de 9 m, étaient, à l’origine, en bois ; elles sont maintenant en acier.

Los Angeles – Hollywood

Cet article a 2 commentaires

  1. j’aurais bien voulu Kévin main dans la main!

    1. Mais, tu as pu mettre ta main dans la sienne ! La preuve.
      Il était ici.

      Bon, ok, c’est dommage, il était en tournage.
      Mais tu pourras bientôt le voir dans « Swing vote ».

      😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.