Mardi 20 mai 2008

J’ouvre les yeux et je regarde l’heure : 5 heures. Il est encore tôt, non ? D’abord, quel jour sommes-nous ? Mardi, je crois… Nous avons déjà passé une semaine sur le sol américain !

Si je me souviens bien, Hervé a programmé le réveil à 6 heures. Mais on peut se lever, tout de même, car le départ est fixé à 7h15, et, avant, il y a de quoi faire, cela évitera de se presser…

L’Excalibur, le New York-New York, le Tropicana et le MGM Grand (de gauche à droite).
Et, en construction, le City Center qui devrait être terminé pour la fin 2009.

Toilette, habillage, rangement des sacs et des valises. Précautions particulières aujourd’hui, il faut bien répartir les charges dans les bagages… Ensuite, petit déjeuner : bon, ça va, à cette heure, les ascenseurs, toujours aussi peu nombreux, ne sont pas trop sollicités et il y a de la place dans la salle où nous retrouvons nos amis. Je ne vous demanderai pas si vous avez bien dormi, non, non, je me doute…

La pyramide, le sphinx et l’obélisque du Luxor. A droite, l’Excalibur

Et comme d’habitude, il y a toujours, déjà ou encore, des joueurs tentant leur chance. Tiens, on ne va pas quitter Vegas sans un souvenir pour les enfants : Isa s’approche donc du caissier et lui explique que nous souhaiterions acheter quelques « vrais » jetons, pour ramener en France. Est-ce possible ? Pas de problème, il a parfaitement compris. En fait, je suis certain d’ailleurs qu’Isa a fait d’énormes progrès en américain, si, si. Bon, sauf l’accent peut-être, mais chut, ne lui répétez pas !

Peu à peu, tout notre groupe se rassemble dans le hall, comme convenu. Nous avons chacun préparé une enveloppe pour récompenser le professionnalisme et la gentillesse de Pyt. En effet, il faut savoir qu’aux États-Unis, les chauffeurs de bus, comme les guides, notamment, n’ont souvent pas de salaire fixe ou alors très faible. Et c’est grâce aux pourboires qu’ils arrivent à avoir une paie correcte. Pour avoir une idée de ce qu’il est d’usage de donner, on compte au minimum par personne et par jour $3 pour le guide et $2 pour le chauffeur.

Le Mandalay Bay et le Luxor


Pyt va nous abandonner aujourd’hui à McCarran International Airport, c’est-à-dire à environ 10 kilomètres d’ici.

En parlant de kilomètres, je vais mettre à l’épreuve votre sagacité et votre rapidité : combien avons-nous parcouru de kilomètres avec Pyt ? La première personne qui me donnera le chiffre le plus proche aura gagné ! Je donnerai la réponse dans une semaine.

Merci à Pyt, notre chauffeur, très « pro », qui nous a conduit de Los Angeles à Las Vegas !

Pendant que je vous parlais, nous arrivons à l’aéroport. Enregistrement des bagages, vérification des passeports, des sacs, etc, et passage en salle d’embarquement. Le décollage étant prévu peu avant 9h30, nous avons le temps de prendre les derniers clichés du Nevada. Comme vous pouvez le constater, les pistes se trouvent juste à côté des grands casinos. Ça me rappelle un peu les décors d’Universal Studios, à Los Angeles !

Voilà donc le dernier aperçu des casinos. Vus de jour, cela change tout.

Le MGM Grand et le Hooters

Las Vegas est toujours en construction. On démolit les vieux casinos, et on en reconstruit, de plus grands encore.

Ainsi, le Boardwalk qui avait été ouvert en 1968, a été détruit en mai 2006, laissant une place disponible pour, parmi les projets pharaoniques en cours, le City Center. Sur une superficie de 44 hectares, il englobera sur plusieurs bâtiments, tours ou immeubles d’architectures différentes, des chambres d’hôtels, des copropriétés, des boutiques, sans oublier une zone commerciale et de loisirs. Et, soulignons-le, ce projet utilisera des technologies écologiques afin d’en faire l’un des plus grands complexes au monde respectant le développement durable : terrasses-jardins, eau recyclée, centrale d’énergie locale.

Enfin, une dernière chose, il emploiera 12 000 personnes. Si cela vous intéresse, ils embauchent : allez y faire un tour, il est encore temps, il y a du choix, une bonne rémunération et de nombreux avantages sociaux… C’est aussi une façon de gagner de l’argent à Las Vegas ! Et n’hésitez surtout pas à me dire, si vous faites le grand saut.

« Les passagers du vol US Airways US466 à destination de San Francisco sont priés de se présenter à l’embarquement.« 

Bon, si vous voulez la vérité, l’hôtesse l’a dit en américain.
Allez, je vous laisse et je vous dis à bientôt !

Cet article a 2 commentaires

  1. coucou denis, ahlala qu’est ce que j’aimerai voyager mais voila j’ai la phobie des avions, heureusement grace à toi, je voyage virtuellement, merci. Merci également de ta visite qui m’a énormément fait plaisir! je t’envoie milles bisous ensoleillés remplis de chaleur, bonne soiree denis, tendres bisous, joana

    1. Bonjour Joana,

      Bon, c’est clair, à part l’avion, je ne vois pas bien comment tu pourrais aller là-bas, vue la distance.

      J’ai un peu creusé la question. Sais-tu que c’est tout à fait normal d’avoir peur en avion ? En fait cela concerne plus de 40% des passagers qui montent dans un avion !

      Mais ce qui est rassurant c’est qu’on peut chercher à maîtriser sa phobie et ainsi décider de ne pas se laisser gâcher la vie.

      Et d’abord, l’avion demeure de très loin le moyen de transport le plus sûr.

      Si tu veux en savoir plus, tu peux trouver plein d’infos sur le net, bien sûr. Un exemple, sur le site abm.fr.

      Bon, en attendant, cela te permet de continuer la visite virtuelle en revenant ici ! Merci à toi et gros bisous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.