Lundi 19 mai 2008

Il est 14 heures, nous allons reprendre le bus, déjà ! Oui, je sais, nous avons passé à peine plus de trois heures dans cette fameuse vallée et nous n’en sommes pas morts. Pour en découvrir beaucoup plus, il faudrait y rester un peu plus de temps, c’est certain. Vous voyez la Corse ? Et bien le parc national où nous sommes fait une fois et demi la superficie de notre Île de Beauté, c’est-à-dire 13 600 km². C’est le plus grand des parcs nationaux des USA (en dehors de l’Alaska).

Rappelons qu’à cette heure, il fait vraiment chaud, très chaud. Je suis obligé de cacher l’appareil photo, car il devient très vite brûlant. Pyt qui avait pris soin de baisser un peu la climatisation, nous attend, frais et souriant, comme à son habitude. Avant de partir, je vous propose de faire un petit tour sur ce blog pour admirer d’autres prises de vue que je n’ai pas eu le temps et la chance de faire. Mais ne tardez pas trop à revenir, Hervé est déjà en train de vérifier que tout le monde est présent.

Sur la route de Death Valley

230 kilomètres, soit environ 3 heures, nous séparent de Las Vegas. Sur la route, nous aurons l’occasion d’apercevoir quelques petites tornades, mais également les paysages lunaires et désertiques de cette contrée, qu’est toute l’extrémité sud du Nevada. Et, comme ce matin, sur l’US-95, nous longeons une vaste étendue protégée. Mais ici, ce n’est pas un Parc National… Pour mémoire, c’est une zone où, comme dans Death Valley, ont lieu des essais secrets de certains prototypes…

Las Vegas – Fremont Street

16h30, nous approchons de l’agglomération de Las Vegas. Certains ont émis le souhait de faire des achats dans des boutiques de marques. Hervé leur indique donc les bonnes adresses et leur donne les indications pour le retour. En fait, c’est toujours tout droit, ils ne se sont pas perdus, je vous rassure. Le reste des troupes, dont nous faisons partie, continue le trajet vers l’hôtel. Fremont Street étant une rue piétonne et couverte, nous en faisons le tour. A 17 heures, en descendant du bus, on se croirait encore dans la vallée de la Mort ! Il fait 110°F, 44°C, la preuve sur ces trois images !

Au programme de cette fin d’après-midi : soirée libre… C’est un peu moins la bousculade qu’hier soir, même s’il n’y a toujours que 2 ascenseurs en état de marche ! Prenons donc le temps de nous rafraîchir avant d’aller dîner. Une surprise également, pas de file d’attente au restaurant de l’hôtel.

Fremont Street, au fond, le Plaza

Certains retournent faire la tournée des casinos. Quant à nous, nous allons rester Downtown, en parcourant Fremont Street, rue très animée et très illuminée, comme on peut le constater sur les photos. C’est ici le cœur du centre-ville de Las Vegas, la rue historique où tout a commencé.

En fait, le nom exact est Fremont Street Experience. Depuis 1995, des shows ont lieu régulièrement. Mais c’est en juin 2004 qu’a été créé le spectacle auquel nous allons assister dans quelques instants.

L’invasion de Fremont Street Experience : l’Area 51 n’est pas loin !

La canopée de ce passage représente le plus grand écran du monde, puisqu’il fait 450 mètres de long. Je n’ai pas vérifié, mais il y a 12,5 millions de LEDs dont 180 stroboscopes et huit miroirs robotiques par bloc. Pendant que je suis dans les chiffres, si cela vous intéresse, sachez que la durée de vie d’une LED est d’environ 50 000 heures. Le son des haut-parleurs développe tout de même 550 000 watts ! En une année, 19 millions de personnes voient un de ces spectacles qui ont lieu toutes les heures, à partir de la nuit, jusqu’à minuit.

Pas le temps d’attraper un torticolis, cela dure à peine plus de 5 minutes, mais ne loupez pas ça. En voici un extrait qu’Isa a filmé pour vous.

Et un lien, pour en savoir un peu plus. C’est un petit film sur l’histoire de Fremont Street Experience. Désolé, c’est en VO, mais je vous conseille de le regarder, malgré tout.

Il y a énormément d’animation, ici aussi : des attractions, des concerts, des restaurants, des boutiques, et, bien entendu, des casinos… Dont le célèbre Golden Nugget, le seul hôtel de Las Vegas dont la piscine vous offre la possibilité de nager avec les requins !

Le Golden Nugget, la Pépite d’Or

Nous ne résisterons pas au plaisir d’aller de nouveau admirer « The Hand of Faith« , la plus grosse pépite d’or du monde, qui est exposée dans le hall de l’hôtel. D’un poids de 27,2 kg, elle a été découverte en Australie au printemps de 1980, à l’aide d’un détecteur de métaux, c’est fou, non ? Pour la petite histoire, Kevin Hillier, étrennant son nouveau détecteur de métal, a fait un tour dans sa petite ville natale de Wedderburn, dans l’état de Victoria. Au lieu d’une capsule de canette ou d’un trombone, il a trouvé cette pépite d’or de 61 livres, à peine 30 cm sous terre.

La Main de la Foi est la plus grande pépite d’or encore entière, la deuxième plus importante jamais découverte, et la plus grosse jamais trouvée avec un détecteur de métal. La plus grosse pépite « Welcome Stranger » (Bienvenue étranger) fut trouvée le 5 février 1869 également dans l’état de Victoria, en Australie, et pesait plus de 65,2 kg ! Et si vous voulez savoir, aujourd’hui Kevin Hillier va très bien. Il a vendu sa pépite d’or au Golden Nugget plus d’un million de dollars.

Vous voyez qu’on peut s’enrichir à Las Vegas !

Cet article a 2 commentaires

  1. TOUT SIMPLEMENT GENIAL I LOVE USA gros bisousssss denis !!

    1. Merci nath66 !

      Et tu as vu, la recette infaillible :

      1. tu achètes un détecteur de métaux
      2. tu pars en Australie
      3. tu trouves une très grosse pépite d’or
      4. tu la vends et tu es riche
      5. tu t’envoles pour les USA !

      Bon, je sais, déjà, il faut des sous pour acheter un détecteur de métaux… mais on peut rêver, non ?

      Gros bisous et à bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.