Mardi 20 mai 2008, 14 heures

Une petite croisière sur la baie de San Francisco, cela vous tente ? Suivez-moi à bord du Harbor Queen, portant pavillon de la Red and White Fleet. N’oubliez pas votre petite laine, même par grand soleil, car il y a toujours une bonne petite brise marine, sans compter les embruns. Et bien entendu, ouvrez grands vos yeux, et mémorisez tout cela (neurones et numériques sont fortement conseillés). Sur les oreilles, vous aurez à disposition un casque avec le lecteur qui va bien. Il vous permet, en huit langues, d’avoir toutes les informations utiles et les explications historiques nécessaires. J’avoue, je n’ai sans doute pas tout retenu… alors je vais vous faire un petit résumé.

Sous le Golden Gate Bridge

Ainsi, si vous ne vous en souvenez pas, vous apprendrez que la baie est longue d’environ 80 à 100 km du nord au sud et large de 5 à 20 km d’est en ouest. C’est un estuaire peu profond, qui rejoint l’océan Pacifique par le chenal du Golden Gate s’étendant du nord au sud parallèlement à la côte. La baie draine les fleuves Sacramento et San Joaquin prenant leur source dans la Sierra Nevada avant de se jeter dans l’océan Pacifique. En fait, ces deux fleuves débouchent dans la baie Suisun, puis dans le détroit de Carquinez et rejoignent la Napa River à l’entrée de la baie de San Pablo.

C’est un peu compliqué, non ? Alors, vous serez heureux d’apprendre que, pour simplifier, on appelle cet ensemble la « baie de San Francisco », tout simplement. Et on dira que sa superficie est d’environ 4 000 km², toujours dans un souci de simplification.

San Francisco vue depuis la baie

En une heure, nous allons faire route vers le Golden Gate Bridge, puis après avoir fait un large demi-tour, nous contournons l’île d’Alcatraz. Ce court diaporama vous en donne un petit aperçu. Et vous avez toujours aussi la possibilité de cliquer sur la légende de chacune des photos illustrant les articles.

Ah, le Golden Gate Bridge ! Le symbole même de San Francisco, bien sûr ! A ne pas confondre avec le Bay Bridge, surtout. Il est en effet très aisément reconnaissable par sa couleur dite « orange international » et par l’architecture de ses deux tours, reliée par deux câbles d’un mètre de diamètre.

Le Pont de la Porte d’Or relie la pointe nord de la péninsule de SF à la ville de Sausalito, située à la pointe sud de la péninsule du Comté de Marin. C’est un pont suspendu ancré au sol, ouvert à la circulation autoroutière, mais aussi aux cyclistes et aux piétons. Sachez qu’il fait 2,6 kilomètres de long, soit une bonne trentaine de minutes en faisant son jogging.

Al Capone a séjourné à Alcatraz

On aperçoit de nombreux pélicans en vol. Tiens, justement, le nom de l’île que l’on aperçoit maintenant vient de l’espagnol, alcatraces (étranges oiseaux, pélicans).

L’île d’Alcatraz a également sa réputation bien particulière. Nommée aussi The Rock, elle est située face au Wharf. Forteresse militaire en 1850, puis prison militaire en 1909, elle devient prison fédérale de haute sécurité en 1934 et ce, jusqu’en 1963. Ses murs, dont on ne s’échappait pas, ont connu par exemple un certain Al Capone. Il en a été un des premiers occupants.

L’île d’Alcatraz, prison fédérale de 1934 à 1963

Pour la petite histoire, 14 tentatives regroupant 36 détenus ont eu lieu en 29 ans. Officiellement, aucun détenu n’est jamais parvenu à s’évader vraiment d’Alcatraz en rejoignant le continent, souvent emportés par les courants marins froids et contraires. Cinq prisonniers ne furent jamais retrouvés, et ont été considérés comme disparus et présumés noyés.

Maintenant c’est un site historique qui se visite.

Cet article a 1 commentaire

  1. coucou denis, alors voici la fameuse prison d’Alcatraz…, tu m’étonnes c’est impossible de s’évader à moins d’etre suicidaire et d’aller se noyer…bonne journée, gros bisous, joana

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.