Mercredi 21 mai 2008, 13 heures

Tout est propre, parfait, c’est donc reparti. Poursuivons à travers la magnifique forêt de conifères, sur la route CA-41, nommée ici Wawona Road, c’est plus charmant, non ? On en profite pour admirer le paysage, jusqu’au tunnel du même nom. Et juste à la sortie du tunnel, vous n’êtes pas pressés, alors garons-nous, il y a un parking. Vous ne le regretterez pas. Ah, bien sûr, on ouvre grands les yeux, et clic-clac, merci K..a. (qui ? Vous pensiez à la marque de mon appareil photo, et bien non, pas de pub, ici. Clic-clac, merci Kylar). Trêve de plaisanterie, attardons-nous un peu ici, c’est un point de vue tout simplement superbe !

Bridalveil Fall, la cascade du Voile de la Mariée, El Capitan (à gauche) et Half Dome (dans le fond)

Sur cette photo de famille, depuis ce point de vue, une grande partie de ce qui fait la beauté de ce parc s’y trouve réunie : chutes d’eau, dômes granitiques, paysages alpins… Alors, je fais les présentations. Honneur aux dames, Bridalveil Fall, la cascade du Voile de la Mariée. Joli nom, n’est-ce pas ?

Bridalveil Fall est une chute d’eau qui se jette dans la Merced River, d’une hauteur d’environ 190 mètres. Elle coule toute l’année, mais elle est la plus belle à la fin du printemps et au début de l’été, lorsqu’elle est alimentée par les eaux de la fonte des neiges et des glaciers. Son nom, chute d’eau du voile de la mariée, évoque sa légèreté et ses mouvements lorsque le vent souffle. D’après une légende indienne, si vous voyez un arc-en-ciel dans son voile, il y a peut-être une femme derrière, mais… n’y allez pas. On ne sait jamais, la dame va peut-être vous entraîner dans un voyage sans retour… Euh, moi, j’ai rien dit, mais vous êtes prévenus.

Bridalveil Fall, la cascade du Voile de la Mariée

Juste au-dessus de la cascade, sur la première photo, se trouve Cathedral Rocks et Spires, puis au centre, Sentinel Dome, la petite calotte qui culmine à 2 476 mètres. Ensuite, dans le fond, Half Dome, ou Demi Dôme en français, ou mieux encore Tis-sa-ack, qui signifie La roche fendue dans la langue Amérindienne. Avec ses 2 693 mètres et surtout sa forme si caractéristique, on le reconnaît bien ! Je vous le présente de plus près sur la photo suivante. Si vous êtes bon grimpeur, sachez qu’il est possible de l’escalader… Vertige assuré, bien sûr, mais vue imprenable, à ce que j’ai compris.

El Capitan (à gauche), et Half Dome (à droite)

Bon, je ne vais pas tous vous les énumérer. D’abord, parce que je ne les connais pas tous par leur petit nom, parce qu’il y en a beaucoup, et surtout parce qu’il vaut mieux manifestement se rendre sur place soi-même et visiter à fond ! Et après, vous revenez me raconter, bien entendu !

Mais je n’oublierais pas le plus connu dans le monde de l’escalade, j’ai nommé El Capitan, 2 307 mètres. To-to-kon oo-lah en amérindien. C’est une formation rocheuse granitique avec une verticale de 1 000 mètres. Impressionnant, mais très prisé pour les amateurs de sensations fortes !

El Capitan (2 307 mètres)

Et pour terminer, car il faut bien, hélas, repartir à un moment donné, encore une dame : Ribbon Fall (la cascade ruban) à l’ouest d’El Capitan. C’est la plus importante chute d’Amérique du Nord d’un seul tenant. Sa hauteur spectaculaire est de 490 mètres, au printemps. Une fois la neige fondue, elle est à sec, donc choisissez bien vos dates ! Certains hivers aussi, elle doit être magnifique quand un cône de glace se forme à la base.
Sachez qu’il existe des dizaines d’autres chutes dans le parc, dont une vingtaine sont permanentes.

Ribbon Fall : une chute de 490 mètres !

Avant de vous quitter pour aujourd’hui, si vous voulez vous décider de manière plus définitive, je vous offre encore quelques liens. Moi, je vous le dis tout net : on n’a rien vu, ou si peu !!! [message subliminal, en passant… À bon entendeur…]

  • de magnifiques photos du parc (et bien plus encore !)
  • d’autres belles vues de Yosemite (je ne m’en lasse pas)
  • une webcam vers El Capitan et Half Dome (pensez au décalage horaire avant de me dire que c’est tout noir…)
  • la sortie du Wawona tunnel chez Google Maps (voyez, il y a de la place pour vous garer)

Cet article a 2 commentaires

    1. Merci Tachka ! Je crois que c’est celà aussi qui me pousse à partager…

      Et, comme je disais dans un autre article : le rêve est un prélude au voyage !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.