Le nombre d’électrons qui passent à travers le filament d’une ampoule électrique ordinaire de 50 watts en une minute est égal au nombre de gouttes d’eau qui sont charriées par les chutes du Niagara en cent ans.

[Edward Kasner, James Newman – Les mathématiques et l’imagination]
C’est fou, quand on y pense, non ? Je sais, on n’y pense pas souvent…

Cet article a 9 commentaires

  1. On en apprend tous les jours mais bon… surtout photo superbe, fleuron nancéen, on en est fier!
    Allez, je t’offre cette

    1. Hé, tu penses, si on en est fier, oui, de « notre » place Stan’, classée au patrimoine mondial de l’Unesco…
      C’est tout de même la plus belle place du monde.

      Merci Miel pour cette jolie fleur !

  2. Un petit arrière-goût de Vienne cette belle Place Stanislas, que je découvre, vous avez de quoi être fiers.

    1. Ah, la place Stanislas ! Elle a été rénovée en 2005 pour ses 250 ans. J’aurai l’occasion d’en parler, un jour prochain.

      Merci Martine pour tes commentaires et ta superbe photo : on ne peut faire plus instantané !

  3. Je vais regarder mes ampoules 50 watts avec plus de respect à partir d’aujourd’hui – promis !

  4. Coucou Denis
    tu ma piqué ma place Stanislas lolllll
    bonne journée bisoux

    1. Coucou Cyndy !
      Mais, non, je ne te l’ai pas piquée… On la partage, entre Nancéens. Rires. Et tout le monde ne la connait pas, ou juste de réputation.
      Bonne journée.
      Bisous

  5. Oh, Den’
    La plus belle place du monde , c’est toute mon enfance!
    Je la traversais chaque matin pour aller au lycée Jeanne d’Arc.
    Je vivais ces années-là chez ma grand-mère qui habitait cours Léopold et avait son salon de mode rue des Dom’s.
    C’était mon quotidien et je n’avais même pas conscience de la chance que j’avais de vivre dans tant de beauté.
    merci pour avoir fait surgir cette mémoire
    Pomme

    1. Oh, Pomme !

      Souvenirs, souvenirs. Et c’est vrai, souvent, étant jeune, on ne se rend pas compte de l’environnement dans lequel on a la chance de vivre. Ça nous parait banal, normal, puisqu’on le voit tous les jours…
      Mes parents habitaient place Dombasle, c’est dire si je connais aussi le cours Léopold !
      Tout cela fait partie des instants bonheur, des petits riens qui illuminent une journée… Heureux d’avoir fait surgir cela dans ta mémoire.
      Et merci de me l’avoir dit, surtout.

Laisser un commentaire