Éole Water : « Un projet un peu fou »

Un inventeur génial vient de trouver le moyen de transformer l’air en eau. Une invention qui pourrait régler le problème de la pénurie d’eau dans certaines régions du monde.

Dix ans de travail pour un résultat qui pourrait bien révolutionner le monde. Marc Parent a inventé l’Éole Water, une éolienne qui transforme l’humidité contenue dans l’air en eau potable. « Quand j’ai eu cette idée, c’était pour venir en aide aux autres », a-t-il expliqué à La Provence. Son prochain objectif : commercialiser son concept dans les pays en voie de développement.

Et si l'Éole Water solutionnait les problèmes liés au manque d'eau ? (DR)Révolutionnaire, son idée n’a pourtant pas emballé grand monde au départ. « Au début, on m’a pris pour un fou. Avec des idées écolos avant l’heure, j’étais en rupture avec mon temps et ça a été dur de convaincre. » En 1997, il travaille aux Antilles et dessine les premières esquisses de son éolienne « Air-Eau ». « J’ai cherché pour savoir si cette technique existait déjà; je n’ai rien trouvé », explique-t-il. Persuadé d’avoir là une idée qui tient la route, Marc Parent quitte son travail et s’installe dans les Alpes afin de créer sa société, Éole Water, dans le garage de ses parents. Aidé financièrement par quelques partenaires, il réalisé son premier prototype en 2000, puis ne cesse de déposer des brevets les années suivantes. Sa dernière machine, aboutie, est capable de produire entre 70 et 200 litres d’eau par jour. La prochaine version prévue en 2010 pourra produire 1000 litres quotidiens.

Son éolienne produit aussi de l’électricité

Le principe est simple : l’humidité de l’air est captée et le mat, converti en réservoir, stocke l’eau collectée. En fin de circuit, des filtres à particules rendent l’eau potable. Prochaine étape pour ce « Géotrouvetou » de 43 ans : rendre son invention accessible. Pour cela, il est en contact avec les plus grands industriels afin de produire en série, meilleur moyen de baisser les coûts de production car « pour aider les plus pauvres, il faut vendre la technologie aux plus riches afin qu’ils la commercialisent, confie-t-il. Au Texas et en Californie, ils connaissent bien la sécheresse. Au Moyen-Orient, ils ont recours au dessalement qui pollue et modifie les écosystèmes. Ce n’est pas viable à long terme ! », précise-t-il à La Provence.

Marc Parent boit de l'eau sortie de sa machine révolutionnaire. (Reuters)Et parce que l’homme a de la suite dans les idées, il a même inventé un système qui permet de produire, toujours avec son éolienne, de l’électricité: « Quand on a un air sec la journée et humide le soir, on peut s’en servir pour faire de l’électricité le jour et de l’eau la nuit par exemple. » Et si le vent ne souffle pas, Marc Parent a pensé à tout. Un petit modèle d’une capacité de 800 litres par jour peut ainsi être couplé à des panneaux photovoltaïques, à des lignes électriques ou à un générateur « pour faire de l’eau à tout prix, sans vent ni soleil. En cas de catastrophe naturelle, les ONG peuvent approvisionner les populations sinistrées immédiatement en eau et en énergie ! » Une révolution énergétique en marche ?

« De grands moments de découragement »

Vous n’avez reçu aucune subvention publique ?

Oseo innovations nous a déjà donné 25 000 euros, mais c’est trop peu. Au moment du Grenelle de l’environnement, j’ai tapé à toutes les portes. On m’a toujours encouragé, dit que l’idée était bonne, mais au moment de sortir le chéquier, il n’y avait plus personne… L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie, Ndlr) par exemple, qui a reçu beaucoup d’argent après le Grenelle, ne m’a pas versé un centime…

Après dix ans de travail, vous n’avez jamais pensé à abandonner ?

Cascade dans les Vosges (photo Den')Bien sûr que si. Il y a de grands moments de découragement. Depuis des années, je survis grâce à de petits travaux que je fais à droite à gauche, mais c’est très difficile. Je ne connaissais pas le monde des affaires, mais je me rends compte maintenant que c’est un monde sans pitié. Certains attendent tout simplement que mon entreprise meure pour prendre ma place.

Cette nouvelle médiatisation doit vous redonner le moral, non ?

Absolument. Depuis pas mal de temps maintenant, les médias s’intéressent à moi. Je reçois une quantité astronomique de mails, de coups de téléphone. Cela donne du baume au cœur. Moi, je fais ça pour aider les gens, pas pour gagner de l’argent. Je cherche donc des partenaires qui sont dans le même état d’esprit, et ce n’est pas évident… Mais je suis malgré tout optimiste. Il y a des gens responsables en France qui vont comprendre ma démarche et me suivre dans ce projet un peu fou, mais qui pourrait empêcher des milliers de décès chaque année.

Benjamin Bonneau – leJDD.fr

Je tiens à remercier ChrYss qui m’a fait découvrir ce projet formidable ! Un grand bravo et toutes mes félicitations à Marc pour sa persévérance et son ingéniosité !

Et si tu veux lire les articles en entier, je t’en donne la source (c’est le cas de le dire) :

Tu en sauras encore plus en cliquant sur ces liens :

Comme d’hab’, n’hésite pas à donner ton avis !

Cet article a 11 commentaires

  1. super sympa DENIS AVEC LES IMAGES
    MERCI MSSIEUR
    BISOU

    1. Oh ! de rien, ChrYss ! Ça me paraît normal.
      Je ne fais que partager, moi aussi, cette belle information pleine d’espoir.
      C’est Marc le GRAND m’sieur, en l’occurrence ! Souhaitons que son projet soit suivi et exploité comme il se doit et comme il le mérite…

      Moi, je fais ça pour aider les gens, pas pour gagner de l’argent. [Marc Parent]

      Merci encore à toi.
      BISOU

    1. Sourire… 🙂 et pourtant certains en meurent…
      Et comme cela, tu aimeras peut-être ?

      [Le lac des Settons, dans la Nièvre]

  2. ma chère frangine voudrait peut être que ce monsieur lui change l’air en eau puis en vin??? non non non il n’y a que dieu pour le faire!!! lol Je pense en restant sérieuse qu’il faut fonder les espoirs de l’avenir sur des personnes comme ce monsieur!!! le monde en a besoin!!! bisous à toi et merci de partager le savoir des autres!!!

    1. J’aime pas le vin non plus! Enfin juste ce qu’il faut!

    2. Et le problème aussi, c’est que pour faire du vin, il faut de l’eau, à la base… Sinon, pas de vigne non plus !
      Et tu as raison, Agnès, tous les espoirs sont permis avec de tel génie !
      Merci de ton passage.
      Bisous à toi !

  3. Reste plus qu’à changer l’eau en vin ;-O)

    1. Et, oui Bulle° !
      J’ai d’ailleurs ouï dire que quelqu’un l’avait fait, à une époque, il y a quelques deux mille ans. Mais je ne retrouve pas trace d’un quelconque dépôt de brevet, ni la transcription de la recette originale… 😀

      Donc on cherche encore de géniaux inventeurs… Si tu as une idée…
      Mais déjà, Marc a fait là une grande découverte !

  4. Projet et accomplissement très fûtés – Merci et 1000 bravo Monsieur PARENT – COURAGE et Courage. De plus les éoliennes sont les moulins du XXIè siècle.

    Les nuages interstellaires froids contiennent l’essentiel des réserves d’eau de l’Univers, principalement sous forme de glace. Il nous faudra peut-être un jour aller chercher + loin, donc ?

    Merci aussi à toi Denis, pas ordinaire cet article. En fait, il faut à l’être humain se trouver en « ETAT DE CRISE » pour y remédier. C’est triste à dire, mais quand un pays est en guerre, les gens y deviennent plus ingénieux. L’eau est une guerre hélas ! Sans elle – pas de vie – Pour nous c’est facile, mais vous imaginez une vie sans pouvoir ouvrir le robinet ?

    Bizzz/Martine

    1. Un article pas ordinaire, certes ! On aimerait apprendre beaucoup plus souvent ce genre de choses, n’est-ce pas Martine ? Hélas, lorsqu’on constate les difficultés rencontrées et les obstacles à surmonter, sans parler de la désinformation… on se dit que le monde est fou, il court à sa perte, il le sait, mais il continue à foncer…

      Pour mes jardins, je me devais, bien évidemment, de relayer cette information primordiale pour la vie future sur notre planète. Un espoir immédiat pour certains !

      Je te remercie, Martine de tes passages ici, et surtout de tes commentaires avisés.
      Bizzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.