Je te l’avais bien dit… le soleil est revenu.  🙂 Bon, il fait froid, par rapport à la semaine dernière, je te le concède. Mais il n’y a rien là qui pourrait empêcher d’aller s’oxygéner par ce beau dimanche.

Il y a deux jours, au cours d’une balade en forêt, trois sangliers sont passés à quelques mètres de moi. Je n’avais pas l’appareil à portée de main. Mais je t’avoue que je préfère tout de même éviter ces mammifères et plutôt prendre en photo ce genre d’animal beaucoup plus avenant !

Ce héron cendré était à quelques mètres de moi, au bord de la Meurthe, tout près de la ville. J’ai eu tout loisir de prendre quelques photos.

« Le vol du héron cendré est lent, avec le cou replié (lové en S). Ceci est caractéristique des hérons, à l’opposé des cigognes, des grues et des spatules qui étendent leur cou en volant. Le héron n’a guère d’ennemis, d’autant qu’il est protégé depuis 1974. Il est même capable de vivre dans les plans d’eau des grandes étendues urbaines. Quand il chasse, le héron cendré peut demeurer longtemps immobile, le cou dressé, en attendant le passage de sa proie. [Source Wikipédia – extraits de l’article]

la fiche sur le héron cendré sur Oiseaux.net

• 1760 vues

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour
    J’ai découvert votre site par hasard en cherchant à prendre contact avec une ancienne connaissance , que je n’ai pas retrouvé d’ailleurs, Martine, des Chantardes, à l’époque de Jean et Annie, Michel et Françoise.
    De fait, j’ai été conquise par la qualité des photos. Je vais prendre un peu plus de temps pour vous découvrir.

Laisser un commentaire