Aïe… ça va mal, je crois. 🙁 J’ai l’impression d’avoir les neurones tout entortillés, moi.

Ce doit être la fièvre, sans aucun doute…

Je te raconte. Viens, approche, ne crains rien.

Cette nuit, dans un éveil semi conscient, je me promenais dans une mystérieuse forêt. Je me souviens, il y avait de la brume. Et pas un bruit, ça faisait bizarre, une impression étrange, mais comment dire, pas désagréable. Il ne faisait pas vraiment nuit, sombre tout de même, un peu.

Certains arbres avaient encore toutes les feuilles, vertes, jaunes ou ocres. D’autres non, un tapis orangé s’étalait à leurs pieds.

Sans trop me tromper, je crois pouvoir dire que c’était l’automne.

J’avançais, tranquillement. Et puis, au milieu de ces belles futaies de grands arbres bien hauts, bien droits, tout à coup, un être attire mon regard. Il est tout petit, comme rabougri, mais — et sans vouloir l’offenser le moins du monde —  je vois bien qu’il n’est pourtant plus tout jeune. Et ses bras sont vraiment très noueux, tortueux et emmêlés.

Un être ? que dis-je ? un hêtre, plutôt ! Celui-là a encore des feuilles pourpres. Plus loin, en continuant à cheminer paisiblement, j’en croise un autre au port majestueux, au feuillage roux. Le parcours est fléché, ça aide bien. Et le suivant est tout petit, en forme de parapluie. Et cet autre, encore, en lisière de forêt, à contre jour, il semble encore plus beau. Mais oui, regarde, il est carrément magnifique, tu ne trouves pas ?

De découverte en découverte, en suivant ce petit sentier, j’en dénombre moins d’une petite dizaine. Tous se ressemblent un peu, mais tous sont différents, de par leur taille, leur forme, leur couleur, la présence ou l’absence de leur feuillage, selon leur emplacement et leur exposition. J’ai bien fait de passer aujourd’hui, je crois… Tiens cet autre, là, n’a pas survécu, le pauvre, mais son tronc noueux résiste encore et encore aux assauts du temps.

Non, je ne délire pas, je t’assure et je te rassure. Et comme on est entre nous, j’ai même l’impression de faire du géocaching. Je me souviens maintenant que je t’en parle. Je voulais faire découvrir ce site extraordinaire à d’autres personnes. Mais j’hésite un peu, en fait, car c’est un site fragile, et je ne voudrais pas qu’il y ait trop de passage. Il y a bien des « protections » autour de chacun des spécimens, mais elles sont vraiment plus que dérisoires.

J’aime beaucoup ces photos prises lors de ce rêve éveillé. Et tu commences à me connaître, je crois. Je n’avais qu’une envie, c’est de te faire découvrir ces quelques faux. Si, si, c’est vrai ! Oh, bien sûr, il y en a beaucoup moins que dans la forêt de Verzy, près de Reims qui, avec plus de mille faux, est sans conteste la plus connue.

Hêtre tortillard

Tiens, on ne sait toujours pas exactement pourquoi ils sont ainsi, tout fou, ces faux ? Inutile d’ailleurs de te parler de leur réputation au Moyen Age. De nos jours, on pense que, peut-être le sous-sol pourrait y être pour quelque chose. On suppose aussi qu’ils ont subi une mutation, car les rares exemplaires qui ont donné des fruits (des faines) ont permis parfois de donner naissance (ou pas) à d’autres hêtres tortillards.

J’ai bien sûr noté le lieu précis de cette forêt enchantée aux Fagus sylvatica Tortuosa Group. Tu peux toi aussi les trouver, c’est simple, à l’heure où je t’écris ces quelques lignes, ils se trouvent à moins de 50 km de mon lit. Demande-moi l’adresse gentiment, je te la donnerai. Pas celle de mon lit, hein ! ;D Celle-là, je doute même d’en être encore capable, à cette heure.

Bon, je t’assure, je ne délire pas, je les aime beaucoup ces photos, alors, profites-en, toi aussi. Car je te laisse, j’ai des nœuds à défaire avant la nuit. Ça ira mieux demain, merci. 🙂

Cet article a 2 commentaires

  1. On dirait qu’un jardinier a bien réussi à s’occuper de ces arbres-là 🙂

  2. Bonjour,
    Membre du bureau de l’amicale laïque de tendon. Je prépare un site internet pour présenter l’asso ainsi que la fête du pain et d’autres actions… Dans mes divers recherche sur le sujet, je suis tombée sur vos superbes photos de nature, cascades… Serriez vous d’accord pour que le nouveau prochain site de l’amicale se serve de vos photos? Aimeriez vous participer à l’élaboration?
    Nous ne pouvons vous rémunérer, cause de petits moyens et les seules rentrée d’argent servent au fonctionnement de l’école…

    Merci d’avance pour votre retour.
    Cordialement
    Louise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.