Je te propose aujourd’hui de faire avec moi un tour du lac de Madine.

Madine ? Si tu n’es pas lorrain ou des environs, tu ne connais peut-être pas.

Situé en plein cœur du Parc Naturel Régional de Lorraine, le lac de Madine est une étendue d’eau de 1100 hectares et de 35 millions de m³. Il est le premier lac de Lorraine au niveau de la superficie mais le deuxième après celui de Pierre-Percée concernant le volume d’eau. Créé en 1965, il constitue la réserve nécessaire à l’alimentation de Metz en eau potable, qui en assure l’entretien et le contrôle permanent de la qualité des eaux.

C’est un site classé Natura 2000 depuis 2003, il est protégé par le Conservatoire du littoral. Le lac de Madine est une réserve nationale de chasse et de faune sauvage. Enfin, pour être complet, il a obtenu le label Pavillon Bleu.

Le lac de Madine constitue pour les oiseaux un relais important. Sa vaste superficie et son évolution écologique sont particulièrement attractives pour l’avifaune aquatique nicheuse, migratrice ou hivernante. Avec plus de 250 espèces observées, le lac de Madine est aujourd’hui un site de première importance pour le passage et l’hivernage des oiseaux d’eau.

A l’échelle nationale, il est l’un des secteurs les plus favorables à l’hivernage d’oiseaux septentrionaux comme le Harle piette, le Harle bièvre et le Garrot à œil d’or.

Le site de Madine permet la pratique de nombreuses activités sans porter préjudice à son capital naturel : navigation de plaisance, école de voile, parcours de golf, centre équestre, site de pêche, randonnée cycliste ou pédestre. [source]

Le tour de la Madine - 35

Inutile de te préciser que si tu veux observer les oiseaux dans leur milieu naturel, tu auras de quoi faire. 🙂

J’y suis allé fin mars. La nature s’éveillait à peine. Et, en réalité, je n’ai pas pris trop le temps pour réaliser beaucoup de belles photos. C’est dommage, je te l’accorde, mais maintenant que je connais l’adresse… 😀

Mais alors ? D’abord, je n’avais pas encore eu l’occasion de découvrir ce coin de la Lorraine. Mais j’en ai profité au maximum : en pleine semaine, les lieux étaient quasiment déserts.

Une fois encore, c’est grâce au géocaching que je me suis lancé à la découverte de cette magnifique étendue d’eau. Ma mission du jour : rechercher une vingtaine de nouvelles caches dissimulées tout autour du lac. A pied, cela représente plus de 25 kilomètres. De quoi s’occuper une bonne partie de la journée.

Un conseil : vas-y en VTT, et n’oublie pas ton chapeau, de quoi boire et surtout, bien entendu, ton appareil photo.

Mais n’hésite surtout pas ! C’est magique, crois moi.

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour,
    Quel magnifique lac ! La possibilité d’y faire des activités ne nuit-elle pas à la quiétude des lieux et des animaux (avifaune notamment) où est-ce que c’est limité dans un coin du lac? En tout cas cela mérite vraiment le détour et les photos sont très belles!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.