Image(s) du jour [1]

Chaque année, je prends entre cinq et six mille photos. Quelquefois, bien sûr, certaines sont ratées. Et c’est bien un des grands avantages du numérique. On peut en prendre des tonnes et les supprimer si elles ne nous plaisent pas.

Enfin, on est bien d’accord, ça c’est la théorie… Car souvent, on ne prend pas le temps de faire le tri.

Le plus facile étant de supprimer celles qui sont floues. Et encore, parfois, en y regardant de près, on se dit qu’on peut sans doute sauver quelque chose ou même trouver que l’effet —involontaire— est en définitive « génial ».

En fait, à quoi cela peut-il servir de prendre des milliers de photos ? Juste pour encombrer des téraoctets sur des disques durs, sans même être certain de pouvoir les retrouver quelques mois plus tard. Mais aussi sans parler des disques qui flanchent. Aïe…

A l’origine, c’est un peu pour cela que j’ai créé ce blog. Pour partager !

Mais j’en reviens toujours au même : le tri, la sélection. Ce n’est pas toujours facile à se décider, bien au contraire.

Image du jour 1-3

Par ailleurs, on me le reproche parfois, j’ai un défaut, c’est de vouloir en mettre beaucoup. Qui peut le plus peut le moins, dit-on. Et je me dis que celui ou celle qui veut tout voir a le choix de le faire. A l’inverse, si je choisis une seule photo, je satisfais ceux qui veulent aller à l’essentiel, mais pour moi c’est un choix égoïste. C’est un véritable dilemme, tu l’auras compris.

Et je m’en rends bien compte, chaque année, lors de l’élaboration de l’agenda. Ainsi, je reprends la plupart des photos qui ont illustré les unes de mes articles – et déjà, c’était souvent à la base un choix très difficile.

Parfois, il peut y avoir dans ma collection une ou deux vues isolées que je trouve dommage de laisser de côté.

D’autres photos me servent aussi à illustrer le site géocaching, notamment lorsque cela m’a permis de découvrir des sites ou des lieux intéressants ou méconnus.

J’en reviens toujours au même problème : sélectionner 80 photos parmi les 6000 de l’année !

Alors, pour continuer le partage, l’idée à partir d’aujourd’hui est donc de « recycler » ces photos en reprenant ce concept de « l’image du jour ».

Et rassure-toi, en général, l’image se suffira à elle-même. 😀

Comme d’habitude, n’hésite pas à me donner ton avis.

Le lac de Lispach, situé dans les Vosges sur la commune de La Bresse, occupe une cuvette glaciaire d’altitude traversée par un affluent droit de la Moselotte, le Chajoux, de 7,7 km de longueur. Sa superficie est de 12,17 km².
Une grande partie de son emprise est occupée par une tourbière, sèche du côté amont et humide, voire submergée vers l’aval.
Un sentier jalonné de panneaux informatifs fait le tour du lac (1h30).
Malgré l’acidité de son eau, le lac est poissonneux.
Une station de ski familiale profite de la pente qui fait face au lac.
Lac de Lispach
Le lac de Lispach

Cet article a 4 commentaires

  1. ouhla quel marathon tu t’es lancé, je n’ai jamais été capable de tenir ce rythme !
    Courage et bisous, je vais voir la suite !

    1. Bon, c’est vrai, il va falloir que je tienne le rythme !
      J’aurai peut-être besoin de reprendre mon souffle, de temps en temps.
      Et puis ce ne sera pas forcément TOUS les jours. Enfin, on verra.
      Toujours est-il que bien souvent, tu y arrives, non ?

      Merci à toi. Bisous.

  2. il se dégage beaucoup de sérénité dans ces vues…..
    Bonne journée

    1. C’est vrai, tu as raison.
      J’aime particulièrement cet endroit.
      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.